formats

Belloumi, le Maroc et le coup de fil de la Présidence

Publié le 02/04/2018, par dans Non classé.

Mardi matin, Lakhdar Belloumi aurait reçu un appel téléphonique de la part du cabinet du Premier ministère (soit un proche collaborateur d’Ahmed Ouyahia) lui suggérant de décliner l’offre marocaine. Mercredi 28 mars, en milieu d’après-midi, Lakhdar Belloumi et Kada Chafi auraient été contactés cette fois par la Présidence.
Lakhdar Belloumi est donc officiellement ambassadeur du Maroc pour promouvoir sa candidature pour l’accueil de la Coupe du monde 2026.

Le royaume chérifien doit faire face notamment à la candidature commune Etats-Unis-Canada-Mexique. « Je peux vous confirmer que je serai bien ambassadeur pour la candidature du Maroc à l’organisation de la Coupe du monde 2026», a déclaré Belloumi au magazine Jeune Afrique. « L’Algérie et le Maroc sont deux pays voisins, deux pays arabes, maghrébins, musulmans, deux pays frères.

Je pense que les Algériens souhaitent qu’un événement de l’ampleur de la Coupe du monde soit organisé par le Maroc», a-t-il ajouté. Une annonce que vient conforter une déclaration faite ce samedi, à partir d’El Bayadh, par El Hadi Ould Ali. « Le ministre de la Jeunesse et des Sports, El Hadi Ould Ali, a affirmé (…) que la décision du président de la République,

Abdelaziz Bouteflika, de soutenir la candidature du Maroc pour accueillir la Coupe du monde de football 2026 sera exécutée avec fierté», rapporte une dépêche APS. De son côté, le président de la FAF, Kheireddine Zetchi, avait exprimé début février, en marge de l’assemblée générale de la CAF qui s’est tenue à Casablanca, son soutien à la candidature du Maroc.

Notons qu’une certaine confusion avait régné au sujet de la participation de Lakhdar Belloumi, véritable icône du football algérien, à cette campagne de promotion en faveur du royaume chérifien. Plusieurs sites et médias avaient annoncé dans un premier temps son rejet de l’offre marocaine. Lui-même avait déclaré le 27 mars dernier, à la chaîne Ennahar TV, dans une brève intervention téléphonique, qu’il avait consulté des responsables algériens afin de ne pas commettre de faux pas, et qu’il lui a été conseillé de ne pas accepter cette mission.

Le lendemain, la même chaîne annonçait : « L’Algérie accepte la demande du Maroc de désigner (Lakhdar) Belloumi ambassadeur pour l’accueil de la Coupe du monde (2026).» A Jeune Afrique, Belloumi dira qu’on avait mal interprété ses propos. « Je n’ai pas dit que je refusais le rôle d’ambassadeur que me proposait le Maroc, mais simplement que je devais attendre l’accord du gouvernement avant de dire oui. Je ne pouvais pas y aller seul. A partir du moment où les autorités de mon pays ont donné leur feu vert, j’ai donc répondu à la proposition marocaine», a-t-il plaidé.

Et de souligner : « J’avais été invité à des symposiums, ainsi qu’à la phase finale du Championnat d’Afrique des nations, organisée en janvier et février au Maroc. J’ai pu me rendre compte que ce pays avait les capacités pour organiser une Coupe du monde. Il y a des stades, des hôtels, un réseau de transport et une vraie passion des gens pour le football.»

La Présidence aurait-elle désavoué Ouyahia ?

Le Ballon d’or africain 1981 rejoint ainsi d’autres stars du continent pour défendre la candidature marocaine, à l’image de Samuel Eto’o, Didier Drogba et El Hadji Diouf. Le serial buteur de Liverpool, l’Egyptien Mohamed Salah, est également dans les petits papiers du comité Morocco 2026. Il y a aussi le nom de Cristiano Ronaldo qui circule. Selon le site marocain www.le360.ma, Belloumi sera rémunéré à hauteur de 15 000 dollars mensuels.

« L’ancienne vedette du football algérien, Lakhdar Belloumi, signera prochainement un contrat avec le comité de candidature marocain pour l’organisation de la Coupe du monde 2026. Le contrat, de six mois, entre les deux parties, stipule le paiement d’une somme mensuelle de 15 000 dollars à Belloumi en contrepartie du rôle qu’il jouera en tant qu’ambassadeur de Maroc 2026», affirme le site d’information marocain.

Le principal intéressé précise sur ce point, à Jeune Afrique : « Nous n’avons pas vraiment abordé ce sujet. Ce n’est pas l’essentiel. Pour moi, ce qui est important, c’est de représenter l’Algérie dans la promotion de la candidature du Maroc.»

Sur la page Facebook de Kada Chafi, président de La Radieuse, association sportive dont Belloumi est un membre très en vue, on en apprend un peu plus sur les coulisses de cette histoire.

La version livrée ici n’est pas l’œuvre de Kada Chafi mais de Alsaïd Bensedira, qui se présente sur son blog comme journaliste et chercheur spécialiste des questions de sécurité dans le monde arabe et au Sahel (http://bensedira-alsaid.blogspot.com/).

Sous le titre : « La véritable histoire de ce qui est arrivé au joueur international Lakhdar Belloumi», il affirme que tout a commencé lorsque, en marge d’un symposium sur le football féminin organisé par la CAF à Marrakech les 5 et 6 mars dernier, et auquel Belloumi était invité, ce dernier a reçu une proposition pour participer à la campagne en faveur de la candidature marocaine pour l’accueil du Mondial 2026. Belloumi aurait donné son accord de principe en demandant à ses hôtes de le contacter via l’association La Radieuse dont il est proche.

De retour au bercail, il est officiellement invité à venir à Rabat. Le président de La Radieuse lui aurait alors conseillé de patienter et de prendre préalablement attache avec les autorités.

Le lundi 26 mars, il aurait saisi par écrit la présidence de la République, le Premier ministère, le ministère des AE, le ministère de la Jeunesse et des Sports et même la DGSN. Le mardi matin, il aurait reçu un appel téléphonique de la part du cabinet du Premier ministère (soit un proche collaborateur d’Ahmed Ouyahia) lui suggérant de décliner l’offre marocaine.

Le mercredi 28 mars, en milieu d’après-midi, Lakhdar Belloumi et Kada Chafi auraient été contactés cette fois par la Présidence. Le héros de Gijon lors de ce match de folie contre l’Allemagne au Mondial de 1982 aurait ainsi reçu le feu vert des plus hautes autorités du pays pour soutenir la candidature marocaine.

A noter que cette version n’a pas été démentie par le président de l’association La Radieuse ni supprimée de son mur Facebook. .
Lire la suite

« »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Home Non classé Belloumi, le Maroc et le coup de fil de la Présidence
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair