formats

La ville de Miliana prochainement sur la liste des secteurs sauvegardés en Algérie

Publié le 14/05/2020, par dans Non classé.
La ville de Miliana prochainement sur la liste des secteurs sauvegardés en Algérie

ALGER – La ministre de la Culture, Malika Bendouda a affirmé jeudi à Alger que Miliana, l’une des plus vieilles villes d’Algérie, située à Aïn Defla, « sera prochainement classée sur la liste des secteurs sauvegardés en Algérie », qui en compte actuellement 22.

La ministre qui répondait à une question d’un député de l’Assemblée populaire nationale (APN) sur le classement de la ville de Miliana comme ville patrimoniale, a précisé que « le dossier de création du secteur sauvegardé de la ville de Miliana sera présenté devant la Commission nationale chargée de la classification des biens culturels immédiatement après la levée des mesures de prévention contre le Covid-19 ».

« L’existence d’unités patrimoniales stables dans un espace homogène au niveau de la ville de Miliana » a amené le secteur à élaborer et parachever les procédures nécessaires à la création d’un secteur sauvegardé de cette ville conformément la loi n 98 – 04 du 15 juin 1998 relative à la protection du patrimoine culturel », a-t-elle expliqué.

Une fois créé, souligne-t-elle, le secteur sauvegardé de Miliana bénéficiera d’un « plan durable de sauvegarde et de redressement » à mettre en application une fois approuvé par l’Agence Nationale des Secteurs Sauvegardés (ANSS).

En réponse à une autre question sur le sort du musée de la ville de Djemila à Sétif, particulièrement l’état de la mosaïque décorant la façade dont les travaux de restauration ont débuté et la mosaïque du sol de cette structure, Mme. Bendouda a expliqué qu’il s’agissait bien de « la mosaïque du musée du site et non du Musée public national de Sétif », rappelant que le musée Djemila qui dispose de plus de 900 m2 de mosaïque ».

La ministre a indiqué que l’Office National de Gestion et d’exploitation des biens culturels protégés (OGEBC), placé sous la tutelle du ministère de la Culture, a chargé un restaurateur algérien de prendre en charge la mosaïque couvrant le sol du Musée sur une superficie de 25 m2.

Mme Bendouda a dévoilé un projet de démontage de la mosaïque de la façade principale du Musée de Djemila, dans le cadre des travaux de restauration visant à la remettre à son état d’origine, rappelant qu’elle couvre une superficie de 16, 67 m2. L’opération se fera conformément aux protocoles scientifiques appliqués dans ce genre d’interventions extrêmement délicates, a-t-il assuré.

« Pour des raisons techniques et pour manque de certaines matières indispensables importées de l’étranger, les travaux de restauration n’ont pas encore été parachevés», a souligné la ministre.

Elle a annoncé, en outre, la mise en service d’un atelier de restauration, créé en 2019, dans la ville de Tipasa.

Ledit atelier équipé de moyens modernes est géré par une équipe d’archéologues formés à l’étranger, chargés de restaurer deux tableaux de mosaïque au Musée.

« Des instructions ont été données aux responsables du site archéologique de Djemila pour prendre des mesures préventives urgentes afin de stopper la dégradation de la mosaïque murale, due aux conditions climatiques, en attendant la préparation des conditions idoines pour le parachèvement des travaux de restauration, a-t-elle rappelé.

Lire la suite

formats

Les JCC 2020 auront lieu sans compétition officielle

Publié le 14/05/2020, par dans Non classé.
Les JCC 2020 auront lieu sans compétition officielle

TUNIS – Les 31e Journées cinématographiques de Carthage (Jcc) auront lieu, « sans la compétition officielle », pour cause de pandémie du coronavirus, annonce un communiqué publié, mercredi, sur le site du festival.

Faisant part de sa décision de « reporter la compétition officielle » tout en gardant les inscriptions des films « ouvertes » pour toutes les catégories, le bureau directeur annonce que les films inscrits sur la plateforme des JCC « seront pris en considération pour la prochaine édition en 2021 ».

L’édition exceptionnelle de 2020, qui reste tributaire de l’évolution de la situation sanitaire mondiale, devrait se dérouler du 7 au 12 novembre prochains, et sera exclusivement réservée à « une sélection de films africains et arabes », primés et non primés, qui « ont marqué l’histoire de cette manifestation de 1966 à 2019 », précisent les organisateurs.

Le comité directeur des Jcc présidé par Ridha Behi, évoque « une édition exceptionnelle pour une année exceptionnelle » en cette période de crise sanitaire et de confinement général en Tunisie comme dans la plupart des pays du monde.

Toutes les nouveautés concernant cette édition seront dévoilées ultérieurement, indique la même source.

Créées en 1966, les Jcc sont une manifestation cinématographique annuelle d’envergure régionale qui oeuvre à offrir une visibilité aux films du continent africain et des pays arabes , avec, depuis peu, une ouverture sur les cinémas du monde.

En 2019, l’acteur et réalisateur algérien Lyes Salem avait décroché le Prix du meilleur acteur pour son rôle dans le film « Abou Leila » de Amine Sidi Boumediene.

Lire la suite

formats

Lancement du concours du microfilm pour enfant

Publié le 13/05/2020, par dans Non classé.
Lancement du concours du microfilm pour enfant

ALGER- Le Centre national de la cinématographie et de l’audiovisuel (CNCA) a lancé un concours du microfilm destiné aux enfants de moins de 14 ans, pour atténuer les effets négatifs du confinement sanitaire sur la famille algérienne notamment les enfants, en les aidant à rester à domicile et en les accompagnant en cette période, a indiqué le Centre dans un communiqué publié sur sa page Facebook.

Placé sous le thème « Mon film à dari », le concours ouvert à l’ensemble des enfants algériens, de l’intérieur et de l’extérieur du pays, consiste en la prise d’une courte vidéo de 20 secondes qui exprime une attitude ou un sentiment, une image rare, un moment privilégié, une expérience touchante, l’inspiration de la nature… etc.

Tout en faisant appel à l’imagination, la vidéo doit être filmée à l’intérieur de la maison et à partir d’un téléphone mobile de préférence.

Chaque participant doit envoyer à l’e-mail du centre (cnca.alg@gmail.com) une courte vidéo dans laquelle il se présente (nom, prénom et photo), sachant que le concours se poursuivra jusqu’à la fin du confinement sanitaire.

Une commission est chargée de choisir le meilleur film selon des nrmes techniques et artistiques et le film retenu sera diffusé sur la télévision algérienne, selon le communiqué.

Ce concours vise à renforcer l’intérêt pour l’écriture et la lecture, et aide à stimuler l’imagination chez l’enfant et à développer les compétences d’observation et de concentration.

Lire la suite

formats

Retour du groupe mythique algérien "Index" sur la toile

Publié le 12/05/2020, par dans Non classé.
Retour du groupe mythique algérien

ALGER – « Index », groupe mythique algérien de pop-rock des années 2000 revient sur le net avec un nouveau single, « 3ayit » (fatigué) et le cover de « Sept heures moins quart », un de ses anciens succès revisité, au plus grand bonheur de ses nombreux fans.

Après le très grand succès de l’album « El Basma » (l’empreinte) en 2002, les musiciens de ce band créé à l’université, et rebaptisé « Index DZ », reviennent sur le net après près de neuf ans d’absence.

« 3ayit » est l’introspection post-mortem d’un père qui a mis fin à ses jours, car anéanti par la douleur de ne plus pouvoir nourrir ses trois enfants après avoir perdu son emploi.

Justifiant son passage à l’acte via la voix présente et étoffée du chanteur du groupe, Salim Samson, le malheureux père, va revenir sur son sentiment d’impuissance, poussé à son paroxysme et dans lequel il trouvera sa plus douce peine.

D’un ton poignant, la chanson est conçue sur les sonorités métalliques d’un arpège de guitare étalé sur une suite d’accords qui ouvrent la fin du refrain, suggérant ainsi dans ses non-dits, un cri de révolte dénonçant l’absence de justice sociale.

Porté par une cadence ternaire exécutée avec les sonorités autochtones du bendir, le désarroi du père est déroulé en trois couplets, introduits par les « narrations » courtes d’un solo de violon ou d’une réplique de guitare, monotones et tristes.

Des voix en tierce et une orchestration judicieuse aux sonorités cristallines apparaissent au fur et à mesure que la complainte progresse, donnant plus de contenance à la chanson.

« 3ayit », met les mélomanes en situation de détresse sociale extrême, les invitant à méditer et approfondir leur réflexion sur un sujet de société d’une grande sensibilité.

La joyeuse bande propose également un cover d’un de ses anciens succès, « Sept heures moins quart » adapté en message de sensibilisation pour accompagner l’urgence sanitaire de l’heure et prévenir contre la propagation du coronavirus. « Sept heures moins quart », titre fredonné par une génération d’étudiants, prône le respect des mesures de prévention.

Fondé au début des années 2000 par Salim Samson, Faïz Hamoutene, Fares Touabet, Farid Bouchama et Azeddine Dehili, le groupe Index DZ compte à son actif les albums « El Basma » (2002) et « Mentoudj Bledi » sorti en 2011.

Lire la suite

formats

Des "passeports culturels" pour des staffs médicaux à Oran

Publié le 12/05/2020, par dans Non classé.
Des

ORAN – La ministre de la culture, Malika Bendouda, a remis mardi à Oran un quota de « passeports culturels » aux staffs médicaux et paramédicaux de l’Etablissement Hospitalier Universitaire « 1er novembre 1954 » et du Centre Hospitalier Universitaire d’Oran « Docteur Benzerdjeb ».

La remise de ces passeports culturels a été faite au cours de la visite de travail du Premier Ministre Abdelaziz Djerad dans la wilaya d’Oran accompagné d’une délégation ministérielle.

Ces passeports sont sous forme de documents permettant aux bénéficiaires d’assister à différents événements et manifestations culturelles en Algérie, selon les explications fournies à l’APS par les responsables du secteur de la culture.

La ministre a remis les passeports et un important lot de livres aux staffs médicaux, ainsi que d’autres ouvrages pour les enfants atteints du virus covid-19 hospitalisés au niveau des deux structures de santé indiquées.

Le ministère de la culture a initié cette action d’encouragement, en signe de gratitude aux équipes médicales et paramédicales pour leurs efforts dans la lutte contre le coronavirus.

Lire la suite

formats

Le ministère de la Culture organise un concours national virtuel de la calligraphie arabe et l'enluminure

Publié le 11/05/2020, par dans Non classé.
Le ministère de la Culture organise un concours national virtuel de la calligraphie arabe et l'enluminure

ALGER- Un Festival national virtuel de la calligraphie arabe, de l’enluminure et de la miniature sera organisé par le ministère de la Culture du 12 au 27 mai sur les réseaux sociaux, selon un communiqué du ministère.

Ce rendez-vous culturel virtuel se veut une invitation à tous les calligraphes et plasticiens pour « révéler leurs talents artistiques » dans la calligraphie arabe et l’enluminure », à travers des supports techniques virtuels », et ce dans le but de « promouvoir les talents et la créativité dans ce domaine et de perpétuer l’organisation de ce concours.

La participation à ce concours est ouverte à tous les artistes algériens, sans condition d’âge, pour peu que le texte traite un thème dans le contexte du verset coranique n 34 de sourate Fussilat « Rends le bien pour le mal, et tu verras ton ennemi se muer en fervent allié ».

La participation à ce concours se fait soit par la calligraphie arabe ou l’enluminure ou les deux à la fois, à condition que les oeuvres se rapportent au thème retenu pour le Festival et que le participant présente un travail individuel, en utilisant une photo de haute qualité. Il n’est pas exigé, néanmoins, l’utilisation de techniques spéciales, traditionnelles ou modernes.


Lie aussi: Le ministère du Commerce fait don de 150 tonnes de denrées alimentaires au profit du Croissant rouge algérien


Les travaux sont envoyés, du 12 au 17 mai, via internet au jury qui aura à choisir 12 candidats, lesquels devront par la suite passer un concours virtuel en live pour une durée d’une heure.

L’ensemble des œuvres seront évaluées en direct, en visioconférence. Trois lauréats seront primés dans le concours de calligraphie et de l’enluminure, par des prix d’une valeur de 300.000 DA pour la première place, 200.000 DA pour la seconde et 100.000 DA pour la troisième place.

Lire la suite

Home Archive for category "Non classé" (Page 3)
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair