formats

Mila : création d’un atelier d’art destiné aux enfants autistes

Publié le 08/10/2019, par dans Non classé.
Mila : création d'un atelier d'art destiné aux enfants autistes

MILA – La maison de la Culture « M’Barek El Mili » de Mila vient de mettre en place un atelier d’art au profit des enfants autistes, a-t-on appris mardi du directeur de cet établissement culturel, Abderezak Bouchenak.

Se voulant être un espace d’art-thérapie encadré et animé par des spécialistes, cet atelier est prêt à accueillir des enfants autistes dès la semaine prochaine, a indiqué la même source.

Cet atelier a pour but d’aider les enfants autistes à s’exprimer autrement et de stimuler leur capacité d’attention à travers de nombreuses activités thérapeutiques, tels que la musique, l’art plastique, la peinture, le théâtre et bien d’autres arts, a-t-on ajouté.

La palette d’activités proposée devrait permettre à chaque adhérent de l’atelier de trouver le genre artistique qui convient le mieux à sa forme d’autisme, a encore indiqué le directeur de la maison de la Culture.

Il a également fait savoir que les enfants de cet atelier auront la possibilité de présenter leurs œuvres au public dans le cadre des activités culturelles programmées par la maison de la Culture. Ainsi, ces enfants autistes pourront prendre contact avec le monde qui les entoure et plus particulièrement avec les passionnés d’art.

Soulignant que 10 enfants autistes ont d’ores et déjà été inscrits, le directeur de la maison de la Culture « M’Barek El Mili » a indiqué que l’inscription à cet atelier restera ouverte tout au long de l’année.

Lire la suite

formats

Bechar: "Allah, Yajaal Men Khimatna Khiam", un nouveau festival artistique et culturel 

Publié le 08/10/2019, par dans Non classé.
Bechar:

BECHAR- La première édition du festival culturel et artistique intitulée « Allah, Yajaal Men Khimatna Khiam », dédiée à toutes les expressions culturelles et artistiques du cru, sera organisée par l’association culturelle locale « Saharienne » du 17 de ce mois au 17 novembre prochain à Bechar, a-t-on appris mardi du président de l’association.

La manifestation sera animée par 320 artistes et autres acteurs culturels de la région et vise à mettre en évidence les différentes expressions culturelles et artistiques de la Saoura ainsi que la richesse de son patrimoine culturel matériel et immatériel, a indiqué à l’APS Noureddine Rahou.

Elle se déroulera au niveau des installations culturelles de la nouvelle piscine olympique et des dunes de Gouray, quartier situé au sud de Bechar, un espace offert aux différentes expressions artistiques et culturelles locales dans le but de la promouvoir les activités et le patrimoine culturels, a-t-il déclaré.

Le programme de cette manifestation, qui s’étalera sur un mois, emmènera ses participants au cœur des cultures populaires de la Saoura, à travers plusieurs présentations musicales mêlant subtilement musiques traditionnelles, arabes et modernes et qui seront animées par des jeunes artistes des différentes collectivités de la wilaya, a-t-il signalé.

Des artistes locaux de renommée nationale, à l’instar de Nora Gnawa, animeront des soirées et matinées artistiques au profit du grand public et des familles, à titre gracieux, et ce comme contribution de leur part à cette manifestions qui a reçu un soutien de la Maison de la Culture « Kadi Mohamed » de Bechar et de la direction locale de la Jeunesse et des Sports, selon le président de l’association « Saharienne ».

Outre plusieurs expositions consacrées au patrimoine culturel de la wilaya, initiées par des associations de différentes collectivités de la région, il est prévu des concours entre familles sur les rites et traditions des fêtes locales, dans un but de préservation de ce genre de patrimoine, en plus de concours des meilleurs plats du terroir, afin de promouvoir l’art culinaire de la Saoura, a ajouté M.Rahou.

Des représentations théâtrales, des soirées de chants religieux locaux, des exhibitions de troupes de baroud, des danses locales notamment « Haydouss », ainsi que des « Lila » (soirée) Diwane, sont au programme de cette manifestation.

Les organisateurs ont aussi élaboré un programme pour les enfants comprenant des représentations théâtrales, des ateliers de dessin et des expositions sur les réalisations artistiques et autres de cette catégorie.

Des démonstrations de fantasia des cavaliers de la région frontalières de Béni-Ounif est également au menu de cette manifestation, dont le financement des activités est assuré par l’association « Saharienne », selon son président.

« En cette période de tourisme saharien, les touristes nationaux de différentes régions du pays auront l’occasion de s’imprégner des cultures et du patrimoine de la Saoura », a estimé M.Rahou qui présente l’évènement comme contribution de la société civile dans la préservation du patrimoine culturel du pays.

Lire la suite

formats

Plaidoyer pour une unité de recherche sur la littérature numérique

Publié le 08/10/2019, par dans Non classé.
Plaidoyer pour une unité de recherche sur la littérature numérique

BISKRA – Les participants au colloque international sur « la littérature numérique, défis et perspectives », ont plaidé lundi soir pour l’ouverture d’une unité de recherche sur la littérature numérique afin d’encourager la production de textes numériques.

Lors de la clôture de ce colloque ouvert dimanche à l’université Mohamed Khider de Biskra, le Dr. Chafika Femmam, enseignante de langue française à la même université a affirmé qu’une unité dédiée à ce genre littéraire, appelé à devenir le plus répandu, constituera le premier noyau d’un laboratoire numérique visant à se pencher sur la littérature algérienne et arabe pour leur adaptation aux nouveaux modes de lecture, notamment dans le milieu des jeunes.

Soulignant que la littérature numérique n’est pas là pour concurrencer la littérature dans sa forme livresque, elle a estimé que le premier genre est à même de favoriser la création de magazines électroniques propres à la créativité numérique.

Intervenant, dans ce cadre, le maitre de conférences Bedreddine Loucif de l’université de Khenchela a relevé, quant à lui, l’importance de ce genre de rencontres (journées d’études, colloques…) pour traiter des problématiques de la littérature face à la généralisation des nouvelles technologies.


Lire aussi: Participer à enrichir la littérature numérique, un impératif pour s’inscrire dans la modernité


Il a affirmé, à ce propos, que c’est là des opportunités pour les différents acteurs, notamment les communautés universitaires, en termes de recherche de partenariat scientifique dans le domaine littéraire avec les instances mondiales, ayant enregistré des progrès en matière d’utilisation du numérique.

Abordant les moyens de soutien aux mécanismes de recherche et de développement de la littérature numérique, le Dr. Saïd Saïdi de l’université de Batna, a proposé la création d’une union d’écrivains algériens sur le Net, en recourant à l’aide de spécialistes pour l’encadrement de sessions de formation sur l’écriture de textes numériques.

Organisé par la faculté des lettres et langues de l’université de Biskra, les travaux de ce colloque de deux jours ont été marqués par plusieurs conférences présentées par des universitaires nationaux et étrangers.

Lire la suite

formats

Oran: exposition collective de peintres algériens et espagnols

Publié le 08/10/2019, par dans Non classé.
Oran: exposition collective de peintres algériens et espagnols

ORAN – Une exposition collective d’artistes plasticiens algériens et espagnols s’est ouverte lundi au Musée d’art contemporain d’Oran (MAMO).

Intitulé « Baleric musics », ce vernissage organisé par la fondation culturelle espagnole « Balearia » s’est déroulé en présence du président d’APC d’Oran, Noureddine Boukhatem, du consul général d’Espagne à Oran Alvaro Vermoet, de la directrice de l’institut espagnol « Cervantes » à Oran, Immaculada Jimenez, d’artistes plasticiens locaux et espagnols et d’amateurs d’art pictural.

Le président de la fondation culturelle espagnole « Balearea », Ricard Perez Ivars a indiqué que cette manifestation entre dans le cadre du renforcement de la coopération culturelle avec les pays où active la compagnie de transport maritime espagnole « Balearia », à laquelle la fondation est rattachée.

Cette exposition a été organisée cette année dans plusieurs viles espagnoles. Oran est considérée comme la première destination de la fondation hors Espagne, a-t-il fait savoir, ajoutant que cette fondation culturelle organisera l’année prochaine en Espagne des expositions d’artistes plasticiens algériens « pour faire découvrir l’art pictural algérien et renforcer l’échange entre artistes des deux pays ».

Cette manifestation culturelle, à laquelle contribue la compagnie de transport maritime « Balearia » d’Espagne qui prend en charge le transport des voyageurs entre Mostaganem et Valence, a enregistré la participation de 23 artistes plasticiens d’Espagne dont Zulema Bagur, Diana Bustamente et Juan Caravaca, aux côtés de deux artistes algériens, en l’occurrence Mahmoud Taleb d’Oran et Said Debladji de Mostaganem.


Lire aussi: Constantine: proposition d’ouverture d’un nouveau centre culturel de l’Institut Cervantès


L’exposition comprend 98 tableaux, photographies et sculptures en marbre et acier utilisant des techniques d’art pictural moderne.

Les œuvres représentent des dessins d’instruments à cordes, de pneumatiques et de clés, ainsi que d’autres utilisés en Algérie et en Espagne.

Les artistes algériens Taleb Mahmoud et Said Debladji qui participent avec neuf toiles de moyenne et grande taille ont exprimé que leurs œuvres appartiennent à l’école abstraite reflétant le patrimoine musical algérien (instruments, rythmes, traditions festives… ).

L’artiste peintre espagnole Zulema Bagur a souligné que cette exposition constitue une occasion pour les artistes espagnols de faire découvrir leurs œuvres abordant la musique et ses instruments.

Cette exposition dont l’ouverture, dont l’ouverture a été marquée par la présence d’un public, dure un mois.

Lire la suite

formats

Tlemcen: 12e édition du salon national d’arts plastiques fin octobre

Publié le 07/10/2019, par dans Non classé.
Tlemcen: 12e édition du salon national d'arts plastiques fin octobre

TLEMCEN- Le 12e salon national des arts plastiques deTlemcen se tiendra du 27 au 30 octobre en cours, a-t-on appris lundi des organisateurs.

Cette édition, organisée par la maison de la culture « Abdelkader Alloula » en collaboration avec le centre des arts et expositions de Tlemcen, verra la participation de 38 artistes plasticiens dont 14 de Tlemcen et les autres des wilayas d’Annaba, Alger, Sidi Bel-Abbès, Mostaganem et Tipasa, a indiqué le chef de service activités culturelles et artistiques de cet établissement, Amri Habib.

Des collections de tableaux en aquarelle et acrylique seront exposées à cette occasion, en plus de rencontres d’échange d’idées et d’expériences en art pictural.


Lire aussi: Clôture du Salon national d’arts plastiques, les lauréats du concours de la meilleure toile récompensés


En marge du salon, dédié à Abdelhalim Hemch, des conférences sont prévues sur le parcours artistique de cet artiste, ainsi que des ateliers de dessin pour enfants et amateurs qui seront initiés aux principes et techniques de ce genre artistique.

Abdelhalim Hemch est l’une des figures des arts plastiques en Algérie.

Néen 1906 à Tlemcen, il fit des études à l’Ecole nationale des Beaux arts d’Alger puis celle de Paris France). Il participa à plusieurs expositions avant sa mort en 1979.

Lire la suite

formats

Seize pays au 12e Festival culturel international de musique symphonique

Publié le 07/10/2019, par dans Non classé.
Seize pays au 12e Festival culturel international de musique symphonique

ALGER – Le 11e Festival international de musique symphonique, (Fcims) prévu du 12 au 17 octobre à l’Opéra d’Alger Boualem-Bessaih devra accueillir 16 pays avec l’Egypte en invité d’honneur.

Des ensembles venant de Suisse, Tchéquie, Egypte, France, Corée du Sud, Italie, Turquie, Autriche, Suède, Japon, Russie, Allemagne, Tunisie, Syrie, Ukraine et Chine devront se succéder six jours durant, dans des répertoires variés de la musique et de l’opéra universels.

Au rythme d’une programmation de deux à trois concerts par soir, le 11e Festival culturel international de musique symphonique, qui a bénéficié cette année, selon son commissaire, Abdelkader Bouazzara, d’une enveloppe budgétaire de « 20 millions de dinars » prévoit également des master class, encadrées par des formateurs de Turquie, Chine, Suède, Autriche, Italie et Allemagne.

La soirée inaugurale de ce 11e festival sera animée par l’Orchestre symphonique de l’Opéra d’Alger et sa soixantaine de musiciens, sous la nouvelle direction de Lotfi Saïdi qui remplace Amine Kouider, à la tête de l’orchestre de 2001 à 2008 et de 2014 à 2019.

Le jeune chef d’orchestre dirigera également à l’ouverture de ce festival, la Chorale « Ranime » et les voix solos de, la mezzo-soprano suisse, Ana Hasler et le ténor algérien, Imad Eddine Eddouh, pour céder ensuite le pupitre de la direction artistique à la chef de chœurs, Wieme Benamar Hammouda qui reprendra en main sa polyphonie vocale pour présenter, entre autres pièces, « Mosaïque Gnawie », une suite dont elle a signé les arrangements et « Viva tutte le vwezzose » de Felice Giardini (1716-1796).

Les orchestres symphoniques, de la Radio nationale d’Ukraine et l’ensemble de ses solistes, dirigé par Volodymyr Sheïko et du Conservatoire de musique de Sichuan (Chine), sous la baguette du jeune, Chen Yu, animeront la clôture du festival.

Le 11e Festival culturel international de musique symphonique est organisé en collaboration avec l’Opéra d’Alger Boualem-Bessaïh et l’Office national des droits d’auteurs et droits voisins (Onda) ainsi que l’apport des différentes ambassades des pays participants.

Lire la suite

Home Archive for category "Non classé" (Page 7)
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair