formats

Seize pays au 12e Festival culturel international de musique symphonique

Publié le 07/10/2019, par dans Non classé.
Seize pays au 12e Festival culturel international de musique symphonique

ALGER – Le 11e Festival international de musique symphonique, (Fcims) prévu du 12 au 17 octobre à l’Opéra d’Alger Boualem-Bessaih devra accueillir 16 pays avec l’Egypte en invité d’honneur.

Des ensembles venant de Suisse, Tchéquie, Egypte, France, Corée du Sud, Italie, Turquie, Autriche, Suède, Japon, Russie, Allemagne, Tunisie, Syrie, Ukraine et Chine devront se succéder six jours durant, dans des répertoires variés de la musique et de l’opéra universels.

Au rythme d’une programmation de deux à trois concerts par soir, le 11e Festival culturel international de musique symphonique, qui a bénéficié cette année, selon son commissaire, Abdelkader Bouazzara, d’une enveloppe budgétaire de « 20 millions de dinars » prévoit également des master class, encadrées par des formateurs de Turquie, Chine, Suède, Autriche, Italie et Allemagne.

La soirée inaugurale de ce 11e festival sera animée par l’Orchestre symphonique de l’Opéra d’Alger et sa soixantaine de musiciens, sous la nouvelle direction de Lotfi Saïdi qui remplace Amine Kouider, à la tête de l’orchestre de 2001 à 2008 et de 2014 à 2019.

Le jeune chef d’orchestre dirigera également à l’ouverture de ce festival, la Chorale « Ranime » et les voix solos de, la mezzo-soprano suisse, Ana Hasler et le ténor algérien, Imad Eddine Eddouh, pour céder ensuite le pupitre de la direction artistique à la chef de chœurs, Wieme Benamar Hammouda qui reprendra en main sa polyphonie vocale pour présenter, entre autres pièces, « Mosaïque Gnawie », une suite dont elle a signé les arrangements et « Viva tutte le vwezzose » de Felice Giardini (1716-1796).

Les orchestres symphoniques, de la Radio nationale d’Ukraine et l’ensemble de ses solistes, dirigé par Volodymyr Sheïko et du Conservatoire de musique de Sichuan (Chine), sous la baguette du jeune, Chen Yu, animeront la clôture du festival.

Le 11e Festival culturel international de musique symphonique est organisé en collaboration avec l’Opéra d’Alger Boualem-Bessaïh et l’Office national des droits d’auteurs et droits voisins (Onda) ainsi que l’apport des différentes ambassades des pays participants.

Lire la suite

formats

Participer à enrichir la littérature numérique, un impératif pour s’inscrire dans la modernité

Publié le 07/10/2019, par dans Non classé.

BISKRA – Les participants au colloque international sur « la littérature numérique, défis et perspectives », ouvert dimanche à l’université Mohamed Khider de Biskra, ont considéré que la contribution à l’enrichissement de la littérature numérique est un impératif pour s’inscrire dans la modernité.

Dans ce contexte, Amel Mansour de l’université de Biskra a souligné que la littérature numérique cible un lectorat ouvert sur les réseaux sociaux, à majorité jeune, et prend des formes différentes de celles de la littérature classique en dépit d’une certaine opposition liée à la non-assimilation de certains de l’évolution technique en cours.

Pour sa part, l’universitaire Mohamed Salah Hussein Senadjla de Jordanie, estime que la littérature numérique utilise un langage nouveau puisant souvent dans le lexique des nouvelles technologies de l’information et de la communication et participe à la réduction du fossé numérique conséquent aux résistances à la modernité.

« Les nouvelles générations produiront de la littérature numérique plus apte à atteindre et à exprimer les préoccupations de l’homme moderne qui vit au travers des smartphones et des appareils informatiques », a ajouté l’universitaire, relevant que cette littérature a sa propre esthétique.

Pour Marie-Anne Paveau de l’université de Paris (France), la propagation de la littérature numérique diffère de la littérature classique mais ne l’élimine pas, estimant par ailleurs, que la langue et la technologie sont des milieux pour l’évolution l’un de l’autre et non pas seulement un moyen l’un pour l’autre.

Organisé par la faculté des lettres et langues de l’université de Biskra, le colloque international sur « la littérature numérique, défis et perspectives » se poursuivra demain par la présentation de conférences d’universitaires nationaux et étrangers ainsi que des travaux en ateliers.

Lire la suite

formats

Tizi-Ouzou: ouverture du 4e salon national culturel immatériel consacré à "Tajmaat"

Publié le 06/10/2019, par dans Non classé.
Tizi-Ouzou: ouverture du 4e salon national culturel immatériel consacré à

TIZI-OUZOU – La 4ème édition du salon du patrimoine culturel immatériel, organisée par la direction de la culture de Tizi-Ouzou et consacré cette année à l’organisation villageoise « Tajemaat » (comité ou assemblée du village), s’est ouverte dimanche à la maison de la culture Mouloud Mammeri.

Placée sous le thème « Tajmaat, symbole des valeurs et des liens sociaux au sein des populations villageoises », cette manifestation culturelle qui s’étalera sur trois jours sera une occasion pour mettre en relief « le rôle de cette organisation sociale ancestrale et sa contribution dans la sauvegarde de nos valeurs en renforçant l’attachement à nos principes », a souligné la directrice locale de la culture Nabila Goumeziane.

Dans son allocution d’ouverture la même responsable a souligné que ce salon sera une opportunité pour « se pencher sur la fonction sociale de Tajmaat et l’élan de solidarité et de partage qui découlent de cette structure traditionnelle, porteuse de valeurs et de liens de communion et d’entraide entre les citoyens ».

Pour mettre en avant le rôle de Tajmaat dans la société, des conférences sur cette thématique sont programmées lundi.

Les intervenants s’intéresseront notamment à l’évolution de cette organisation démocratique qui disposait de larges pouvoirs sur le plan social et faisait office d’autorité morale. Elle a perdu avec le temps beaucoup de ses prérogatives au profit d’institutions officielles, mais conserve toujours son statut de « partenaire » dans la gestion des affaires courantes en lien directe avec la communauté villageoise.

Tajmaat continue, souvent en partenariat avec le mouvement associatif, à organiser, entre autre, les fêtes traditionnelles, des opérations de volontariat dont les plus importantes celle pour le nettoyage et l’embellissement des villages, des collectes de fonds au profit des démunies et des malades et pour des projets d’utilité publique (réalisation de routes, construction de mosquées, d’une maison de jeune, ou captage de source), a-t-on rappelé.

« L’objectif recherché à travers ce salon est de revisiter, de redécouvrir et d’étudier de près les éléments aidant à la préservation et à la promotion de cette organisation villageoise traditionnelle », a relevé Mme Goumeziane.

A l’ouverture de ce salon un hommage a été rendu à deux grandes figures qui ont contribué à la transmission du patrimoine culturel, Khadidja Djama, animatrice et réalisatrice d’émissions à la radio algérienne (Chaine II) et au collectionneur de la chanson amazighe Chami Mohamed, qui dispose d’une collection riche d’environ 1000 cassettes, et 500 anciens disques (entre 78, 33 et 45 tours), plus de 6000 articles de presse, une centaine de CD-ROM et des correspondances avec des chanteurs vivants et disparus.

En marge du salon, la maison de la culture abrite une exposition permanente de livres, d’une partie de la collection de M. Chami, d’objets traditionnels, de burnous du village Houra (Bouzguène), de maquette de l’architecture traditionnelle et de toiles reproduisant les aspects de l’organisation sociale traditionnelle.

Lire la suite

formats

Constantine: proposition d'ouverture d'un nouveau centre culturel de l'Institut Cervantès

Publié le 06/10/2019, par dans Non classé.
Constantine: proposition d'ouverture d'un nouveau centre culturel de l'Institut Cervantès

ALGER – L’Espagne a proposé l’ouverture, à Constantine, d’un nouveau centre culturel de l’Institut Cervantès pour l’enseignement de la langue espagnole, a fait savoir, dimanche à Alger, le ministre de la Communication, Porte-parole du Gouvernement et ministre de la Culture par intérim, Hassan Rabehi.

Lors d’une audience accordée au directeur général de l’Institut Cervantès, M. Luis Gracia Montero, le ministre a affirmé que l’Algérie « accueille favorablement cette proposition », et les deux parties œuvrent à la consolidation des relations culturelles au regard de leur importance dans le renforcement des relations entre l’Algérie et l’Espagne », qui connaitront un développement « considérable », dans tous les domaines culturel, politique et économique.

Les relations bilatérales sont « exceptionnelles » et les deux pays ont « la volonté » de les hisser à de nouvelles « étapes qualificatives », à même de raffermir les liens d’amitié entre les deux pays et les relations de bon voisinage, a ajouté M.Rabehi.

De son côté M. Luis Gracia Montero a mis en avant l’importance d’ouvrir de nouveaux centres en Algérie et la volonté de son pays à « renforcer la coopération dans le domaine de l’histoire et de la mémoire commune avec l’Algérie, qualifiant les relations entre les deux pays de « bonnes ».

Le directeur général de l’Institut Cervantès a salué « l’intérêt » que porte les étudiants algériens à la langue et à la culture espagnoles, précisant que les centres culturels Cervantès d’Oran et d’Alger comptent parmi les centres qui connaissent un engouement de la part de cette catégorie.

Le directeur général de l’Institut Cervantès supervise plus de 800 centres reparties sur 44 pays.

Lire la suite

formats

Ouverture officielle de la nouvelle année scolaire des établissements culturels et artistiques

Publié le 06/10/2019, par dans Non classé.
Ouverture officielle de la nouvelle année scolaire des établissements culturels et artistiques

ALGER- Le ministre de la Communication, Porte-parole du Gouvernement et ministre de la Culture par intérim, Hassen Rabehi a présidé, dimanche à Alger, l’ouverture de l’année scolaire 2019-2020 des établissements de formation artistique et culturelle, en présence de membres du Gouvernement.

Dans une allocution prononcée devant les étudiants au Palais de la culture Moufdi Zakaria, le ministre a rappelé que 416 étudiants ont rejoints les établissements de formation artistique et culturelle, tous cycles etspécialités confondus, précisant que toutes les conditions pédagogiques sont réunies pour accueillir les nouveaux étudiants.

M.Rabehi d’est félicité « des efforts consentis » pour améliorer la qualité des programmes pédagogiques, notamment à travers l’introduction du système Licence-Master-Doctorat (LMD) et sa généralisation à tous les domaines de formation, à l’instar de la musicologie, des beaux-arts et du patrimoine culturel.

Le ministre a annoncé l’ouverture des inscriptions pour le Master en patrimoine à l’Ecole nationale de conservation et restauration des biens culturels (ENCRBC), qui aura à partir de cette année un nouveau siège à Tipasa.

M.Rabehi a rappelé les accords de partenariat entre les écoles de formation culturelle et artistique et leurs homologues de plusieurs pays étrangers, des accords qui permettent « un échange d’expériences et la production d’oeuvres communes ».

Ont assisté à l’ouverture de la nouvelle année scolaire, le ministre de l’Education nationale, Abdehakim Belabed, le ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Tayeb Bouzid, des directeurs d’instituts de formation culturelle et artistique ainsi que des cadres du secteur de la culture.

La rentrée scolaire de cette année concerne l’ENCRBC, l’Ecole supérieure des Beaux arts (ESBA), l’Institut national supérieur de musique (INSM) et l’Institut supérieur des métiers des arts du spectacle (ISMAS).

Lire la suite

formats

Forte affluence à la clôture de la 12e édition du FIBDA

Publié le 06/10/2019, par dans Non classé.
Forte affluence à la clôture de la 12e édition du FIBDA

ALGER – L’ultime journée du 12e Festival international de la bande dessinée d’Alger (FIBDA) a connu une forte affluence du public.

Ponctuée par de défilés Cosplay, de jeux vidéo numériques, d’expositions de bandes dessinées et autre ateliers de dessins et de coloriages, la clôture a été marquée par l’attribution des prix aux différents lauréats. A ce titre, le prix du meilleur Cosplay est revenu à Belhadj Mustapha Imane, alors que celui du meilleur costume a été décerné à Amniche Samah.

Par ailleurs, le jeune bédéiste Saihia Ahmed d’Oran a décroché le prix de la meilleure bande dessinée pour son album Manga « Atakor ».


Lire aussi: 12e Fibda: bédéphiles au rendez-vous


Cette dernière journée a été marquée, en outre, par des séances de ventes-dédicaces, notamment de l’italien Verginio Vona qui a dédicacé son album « Fenice, Alger, les ombres du temps », paru aux éditions « Dalimen » et l’illustrateur Salah Eddine Chelli qui a signé son dernier opus « Twins Legacy », paru aux éditions Z-Link.

Placée sous le signe « Les supers-héros à Alger », l’édition 2019 a accueilli plus de 90 artistes, venus de 15 pays, dont les Etats Unis d’Amérique, invité d’honneur, représentés par 15 dessinateurs-bédéistes.

Lire la suite

Home Archive for category "Non classé" (Page 8)
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair