formats

D’accord, pas d’accord : Donner son ADN avant le départ au hadj

Publié le 19/02/2016, par dans Non classé.

Désormais, il sera obligatoire aux futurs pèlerins de remettre un échantillon de leurs ADN avant de partir au hadj, et ce, dès la prochaine saison de pèlerinage.»
C’est ce qu’a déclaré samedi le ministre des Affaires religieuses et des Wakfs, Mohamed Aïssa, en marge du forum sur l’anniversaire de la mort du cheikh Mohamed Akhal Chorfa. Le ministre a affirmé que ses « services procéderont aux prélèvements nécessaires, que ce soit une mèche de cheveux ou du sang, en prévision d’une quelconque urgence comme celle survenue l’année passée et afin d’éviter tout problème d’identification en cas de catastrophe».

Pour l’islamologue et ancien conseiller au ministère des Affaires religieuses, Adda Fellahi, « cette mesure, même si elle arrive tardivement, ne peut être que bonne. Elle sera bénéfique pour tout le monde. Elle permettra aux autorités d’identifier les victimes et évitera aux familles des disparus toute attente, si catastrophe il y a». Quant aux prélèvements, le spécialiste estime qu' »il ne s’agit pas d’une opération très compliquée et elle pourra se faire au niveau de la commission médicale locale qui examine le hadji avant son départ». Pour lui, « cette mesure est une nécessité tout autant que le vaccin. Elle est dans l’intérêt de l’Etat et du pèlerin».

De son côté, Abderrazak Guessoum, président de l’Association des oulémas musulmans algériens, estime : « Toutes les mesures sécuritaires sont bonnes à prendre. Cette nouvelle décision est donc une bonne chose car elle permettra d’avoir une référence sûre en cas d’accident.» Cependant, ce dernier reste perplexe : « Si elle est seulement utilisée pour l’identification en cas d’accident, j’estime qu’il s’agit d’une bonne décision, mais si cet échantillon est utilisé à d’autre fins, elle le sera beaucoup moins.» Par ailleurs, M. Guessoum émet des réserves quant à l’adhesion des pèlerins à cette nouvelle mesure. Il explique : « Dans un premier temps, il y aura sûrement des réticences. Mais avec de la sensibilisation, cette mesure deviendra une habitude.» Lire la suite

« »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Home Non classé D’accord, pas d’accord : Donner son ADN avant le départ au hadj
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair