formats

Essais nucléaires français: l’Algérie ne veut pas aller aux tribunaux internationaux

Publié le 15/02/2016, par dans Non classé.

Le dossier de la  » mémoire commune », concernant l’occupation française de l’Algérie, n’est pas près de trouver une issue satisfaisante pour les victimes. Les Français ne veulent pas lâcher prise et les Algériens n’osent pas aller… plus loin.
Trois commissions mixtes sont installées pour traiter les  » dossiers en suspens », à savoir les essais nucléaires, les disparus et les archives, a indiqué le ministre des Moudjahidine Tayeb Zitouni, aujourd’hui lundi. Les responsables français ont fait des  » déclarations positives » sur le dossier de la mémoire. Maintenant nous attendons du concret », a-t-il déclaré au forum de la radio.

Le ministre a qualifié les  » explosion » nucléaires, à Reggane et Inker, de  » crimes abominables ». Mais il a éludé, à plusieurs reprises, les questions des journalistes qui évoquent un éventuel recours aux tribunaux internationaux pour obtenir des indemnisations. Il s’est contenté de rappeler, en guise de réponse, que la commission mixte en charge du dossier de l’indemnisation des victimes de ces essais nucléaires, s’est réunie récemment, dans le sillage de sa visite à Paris en janvier dernier.  » Les choses ne sont pas faciles », reconnaît-il, en signalant que la partie algérienne est représentée par des spécialistes.

2 % des archives…

S’agissant du dossier des archives, Tayeb Zitouni, a indiqué que l’Algérie n’a obtenu que 2 % des archives relatives à la période de l’occupation française. La France  » traîne », dit-il, avant d’ajouter :  » nous réclamons tous les archives concernant l’Algérie et les Algériens durant la période allant de 1830 à 1962. Toutes les archives sans exceptions… ».

Le ministre des Moudjahidine estime que  » les relations entre l’Algérie et la France ne seront jamais excellentes sans régularisation des dossiers en suspens ».
Lire la suite

« »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Home Non classé Essais nucléaires français: l’Algérie ne veut pas aller aux tribunaux internationaux
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair