formats

Festival du Samaâ : Talaâ El Badr Alaina, interprétation magistrale

Publié le 31/01/2019, par dans Non classé.

SETIF- Les chanteurs algériens Abdeljalil Akhrouf, le tunisien Youssef Sefraoui, le marocain Mohamed Zemrani et le syrien Ahmed Slimane Medghemch ont conjugué leurs talents en interprétant, d’une même voix magistrale, l’inaltérable « Talaâ El Badr Alaina », à Sétif, lors de la cérémonie de clôture de la 7ème édition du festival international de Samaâ soufi.

Les organisateurs de cet événement culturel, tenu mercredi soir,durant quatre jours à la Maison de la culture Houari Boumediene, ont délibérément choisi de programmer cette chanson à la fin de la soirée, enchantant le public, composé principalement de familles, qui ont vécu des moments agréables et intenses en totale communion avec les quatre chanteurs.

Cette performance artistique réalisée avec brio par le quatuor arabe a mis davantage en exergue l’ambiance spirituelle particulière conférée par ce festival à la ville de Sétif et ravi les férus de ce genre musical pendant quatre jours.

Cette dernière soirées à laquelle ont assisté les autorités locales de Sétif, notamment le secrétaire général de la wilaya, Lounès Bouzegza et de nombreux artistes locaux, a été entamée par la prestation de la troupe « Rihane », dont les membres ont régalé le public avec leurs voix claires et douces, en enchainant des chansons telles que « Allah Allah Moulana » et « Taâfou Ya Khaliki Alaina ».

Quant au maestro syrien, Ahmed Slimane Medghemch et le rossignol constantinois Abdeljalil Akhrouf, ils ont interprété, en solo, un bouquet de madaih que le public a accueilli avec ferveur, à l’instar de « Sobhane men Souar Hossnek » et « Allahoum Salli Ala El Mostafa Habibana Mohamed Alaihi Salam ».

Au terme de la cérémonie de clôture de la manifestation, Driss Boudiba, commissaire du festival, a estimé, dans une déclaration à l’APS, que « cette édition a réussi à créer une ambiance interactive entre les participants et une consonance artistique et spirituelle donnant lieu à de magnifiques séquences musicales ».

Il a ajouté que « l’expérience a été couronnée de succès au niveau organisationnel et technique en mettant en exergue le talent de 12 troupes de haut niveau venues de 5 pays, à savoir l’Algérie, la Tunisie, le Maroc, la Syrie et le Sénégal ».

A noter que cette édition a aussi comporté plusieurs conférences animées par l’écrivain Nabil Ghendoussi, en plus des interventions du Dr. Yassine Benabid de l’Université de Sétif sur « le rôle de la prospective dans le traitement du soufisme musulman » et du Dr. Sofiane Zedadka sur « Le samaâ dans le monde du soufisme » notamment.

Le hall de la Maison de la culture Houari Boumediene a également abrité au cours de cet évènement culturel, une exposition des arts islamiques sous la direction de l’artiste Abdelhafid Kadiri, avec la participation des artistes Abdelouahab Kheninef de Sétif et Mohamed Kerour de Sidi Bel Abbés.

Lire la suite

« »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Home Non classé Festival du Samaâ : Talaâ El Badr Alaina, interprétation magistrale
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair