formats

film Juba II: faire connaitre l'Histoire profonde de l'Algérie et offrir des repères aux jeunes

Publié le 20/01/2019, par dans Non classé.

TIZI-OUZOU – Le film Juba II de Mokrane Ait Saada projeté en avant-première en fin d’après-midi de ce samedi, à la cinémathèque de Tizi-Ouzou, c’est un support qui permet de faire connaître l’Histoire profonde de l’Algérie, tout en offrant des repères aux jeunes générations », a indiqué le Ministre de la Culture Azzedine Mihoubi.

S’exprimant à la fin de la projection de ce documentaire en Tamazight, sous-titré en francais d’une durée de 56 mn, le ministre a souligné que son département encourage la production culturelle (littérature, cinéma, chanson, théatre ) sur l’Histoire de l’Algérie. « Nous avons une Histoire profonde et nous devons nous y intéresser, pour rapporter les glorieux événements et faire connaitre toutes les personnalités qui ont forgé, depuis la préhistoire, notre identité nationale » a-t-il dit.

Le ministère de la culture « encourage et soutien, la production d’oeuvres historiques, notamment, l’Histoire ancienne qui mérite d’etre connue », a rappelé le ministre qui avait donné dans la matinée, à Djemaa Saharidj, le premier tour de manivelle pour le tournage du film Si Moh Oumhand du réalisateur Ali Mouzaoui. « Nous soutiendrons toutes les productions qui s’intéresseront aux personnalités qui ont marqué de leur emprunte l’Histoire de ce pays », a-t-il poursuivit.

M.Mihoubi a salué le travail du réalisateur Mokrane Ait Saada pour son film Juba II, souignant que le réalisateur a réussi avec peu de moyens et en une heure de temps, à retracer le parcours d’un personnage aussi complexe, en s’appuyant sur des historiens qui ont étudié la personnalité de ce roi amazigh ».


Lire aussi: Avant-première du documentaire Juba II de Mokrane Ait Saada, l’épopée d’un roi bâtisseur


Ces témoignages de spécialistes ont donné une valeur historique à ce documentaire tout comme les décors et accessoires lui ont apporté la valeur esthétique », a-t-il dit.

Le ministre a noté que cette nouvelle production cinématographique « mérite d’être diffusée dans les salles de cinéma et à la télévision pour que les citoyens puissent connaitre la personnalité de Juba II, une personnalité qui a laissé une grande trace dans l’Histoire de la Numidie », a-t-il observé.

S’agissant de la contrainte des moyens financiers soulevée par Mokrane Ait Saada, qui avait indiqué dans la matinée en marge d’une projection exclusive accordée à l’APS que le film Juba II, n’a pu voir le jour que grâce à la subvention du ministère de la Culture relevant qu’il traine encore des dettes suite à ce projet, M. Mihoubi a estimé que les investisseurs doivent apporter leur contribution au secteur de la culture.

« Nous lancons un appel à tous les investisseurs pour nous aider dans ce domaine et contribuer à la relance du cinéma, en investissant dans des projets de salles, de laboratoires cinématographiques, de studios de production, et dans la production », a-t-il ajouté en soulignant qu’en dépit d’une situation financière délicate pour son secteur, le soutien de l’Etat à la production se poursuit pour faire connaitre notre culture ».

Lire la suite

« »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Home Non classé film Juba II: faire connaitre l’Histoire profonde de l’Algérie et offrir des repères aux jeunes
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair