formats

La bibliothèque de l’Institut Cervantès d’Oran baptisée au nom du photographe et militant espagnol Francesc Boix

Publié le 06/03/2019, par dans Non classé.

ORAN – La bibliothèque de l’Institut Cervantès d’Oran a été baptisée, mardi, par la ministre de la Justice espagnole, Dolores Delgado, au nom du photographe et militant espagnol Francesc Boix, dans le cadre de la commémoration du 80e anniversaire de l’arrivée à Oran de plus de 2.600 réfugiés espagnols.

A cette occasion, la ministre espagnole de la Justice a indiqué que la révolution des républicains espagnols a été déclenchée pour mettre fin au régime totalitaire, affirmant que « cette révolution a défendu les valeurs de la démocratie, de la tolérance et de la liberté ».

Evoquant les réfugiés espagnols arrivés en mars 1939 à Oran fuyant le régime fasciste de Franco, à bord du navire « Stanbrook », Dolores Delgado a souligné que ces derniers « ont sacrifié leur vie et ont tout laissé derrière eux en s’exilant à Oran ».

« Un sacrifice qui a donné ses fruits par la fondation d’un régime démocratique, une monarchie constitutionnelle », a-t-elle déclaré, ajoutant que « le photographe Fracensc Boix fait partie de ces gens qui ont lutté pour ces valeurs ».

Pour la directrice de l’Institut Cervantès d’Oran, Immaculada Jiménez, « avec son nouveau nom, la bibliothèque Francesc Boix rend hommage à ce photographe espagnol (Barcelone 1920 – Paris1951), déporté en 1941 depuis la France vers le camp de concentration Nazi de Mauthausen en Autriche, où il travailla dans le laboratoire de photographie et réussit à soustraire des clichés reflétant la réalité du camp et l’extermination des prisonniers par les SS. Les photos subtilisées ont été versées comme preuves pour condamner plusieurs chefs nazis lors des procès de Nuremberg et de Dachau en 1946 ».


Lire aussi : Anniversaire de l’arrivée des réfugiés espagnols à Oran : solidarité exemplaire de la population algérienne


Neuf photographies de Francesc Boix reflétant la vie quotidienne des soldats républicains et des civils sont exposées au niveau de l’Institut pour un hommage constant et pérenne à ce photographe. Une brève biographie est placée à côté des photographies indiquant que « Francesc Boix est photographe et militant communiste espagnol. Après sa lutte durant la guerre civile espagnole, il endura l’exil et l’internement dans le camp de concentration de Mauthausen. Son témoignage, à côté de plus de 1.000 photographies sauvées de la barbarie nazie, fut crucial lors des procès ayant suivi la seconde guerre mondiale ».

Immaculada Jiménez a, en outre, indiqué que la bibliothèque « Francesc Boix » pourra compter, désormais, sur une notable collection de livres et de matériel photographique, déclarant qu’Oran se joint à la liste de plus de 50 bibliothèques de Cervantès dédiées aux grands noms de la culture portée par la langue espagnole.

Lors de cette journée commémorative du 80e anniversaire de l’arrivée à Oran des réfugiés espagnols, l’accent a été mis sur la solidarité « exemplaire » de la population algérienne avec ces personnes ayant fui en 1939 les exactions du fascisme en Espagne

Lire la suite

« »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Home Non classé La bibliothèque de l’Institut Cervantès d’Oran baptisée au nom du photographe et militant espagnol Francesc Boix
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair