formats

La zaouïa Kadiria : Une vocation diplomatique

Publié le 22/04/2016, par dans Non classé.

Elle n’a pas reçu Chakib Khelil. Pourtant, les festivités ayant accompagné la tenue de la 4e édition de la conférence nationale sur la zaouïa Kadiria et l’unité nationale auraient pu être le cadre d’un nouvel hommage à l’ex-ministre de l’Energie.
La rencontre scientifique et spirituelle de Ouargla a mis l’accent, trois jours durant, sur la nécessité vitale de revaloriser le patrimoine soufi de l’Algérie. Ahmed Mizab, vice-président de l’instance maghrébine de paix et de réconciliation, a annoncé l’introduction du cheikh de la Tarîqa Kadiria au sein de cette institution œuvrant contre l’extrémisme religieux ainsi que le lancement d’un mouvement diplomatique de lutte contre le terrorisme à travers une diplomatie parallèle mettant à profit le réseau international d’adeptes de la zaouïa Kadiria.

L’autre point à relever est la recommandation urgente des universitaires venus de tous les coins du globe, des savants, des imams et des diplomates, qui ont déclaré que le soufisme est la voie de la sagesse, de la tolérance et de la fraternité qui contrera l’intégrisme et l’intolérance religieuse. Les participants ont en outre appelé le ministère de l’Education nationale à mettre en place une plateforme commune, avec les écoles coraniques et les zaouïas, pour faire profiter les générations montantes d’une didactique de l’enseignement religieux qui a fait ses preuves à travers les siècles.

La wilaya de Ouargla, qui abrite les plus grandes zaouïas comptant des millions d’adeptes à travers le monde, comme la Kadiria et la Tidjania, aspire à la création d’une faculté des sciences islamiques qui œuvrera à la préservation du patrimoine soufi. Outre l’appel à la paix à travers le monde en stoppant l’effusion de sang, la solidarité absolue avec le peuple palestinien a été rappelée à la faveur de la présence du grand mufti d’El Qods à cette conférence, au côté de Lalla Zhor, arrière petite-fille de l’Emir Abdelkader, des descendants de Abdelkader Tidjani, chef spirituel de la Tarîqa, ainsi que le consul général d’Irak en Algérie et l’ambassadrice d’Indonésie. Lire la suite

« »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Home Non classé La zaouïa Kadiria : Une vocation diplomatique
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair