formats

Les clés des logements «avant le Ramadhan»

Publié le 13/02/2016, par dans Non classé.

Les souscripteurs au programme de logement AADL 2001-2002 au niveau de la capitale vont pouvoir réceptionner leurs logements « avant le Ramadhan», a annoncé Abdelmadjid Tebboune, ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, lors d’une cérémonie de remise des décisions de préaffectation.
Cette annonce a été rendue possible grâce aux taux d’avancement des travaux qui « atteignent 95% au niveau de plusieurs sites à Alger», a précisé le ministre. Les anciens souscripteurs aux programmes AADL devraient occuper leurs logements « avant la fin de l’année», a souligné le ministre. M. Tebboune a par ailleurs annoncé que « les décisions de préaffectation concernant les souscripteurs au programme de 2013 seront remises vers la fin de l’année».

Concernant les 125 000 logements qui sont en construction dans la wilaya d’Alger, le ministre a précisé qu’ils seront prioritairement « affectés aux souscripteurs de 2001 et 2002, et le surplus sera destiné aux souscripteurs de 2013».

Face aux succès de la formule location-vente, l’Etat a été contraint d’accorder des rallonges budgétaires pour satisfaire la demande et revoir les modalités de paiement. En effet, le programme qui, initialement, devait compter 230 000 logements, a dû être revu à la hausse pour satisfaire les 420 000 souscripteurs. La forte demande a obligé l’Etat à revoir les modalités de payement au moment où la chute des cours du pétrole plombe ses réserves et que le prix du ciment atteint des records.

Le ministre s’est voulu rassurant en martelant que « la chute du prix du pétrole n’aura pas de répercussion négative sur la réalisation des programmes d’habitat prévus durant le prochain quinquennat». « Aucun mètre carré du programme d’habitat prévu dans le cadre du programme quinquennal 2015-2019 ne sera touché à cause des fluctuations actuelles des marchés pétroliers», avait encore déclaré le ministre au cours d’une réunion de travail à Constantine.

Il n’en demeure pas moins que l’Etat a décidé de revoir certaines modalités. Ainsi, les souscripteurs dont le revenu mensuel ne dépasse pas 108 000 DA se sont vus notifier la décision de verser 25% de la valeur totale, alors qu’auparavant, ils ne devaient s’acquitter que d’une seule tranche de 5% avant la livraison, les deux autres étant payables respectivement une année et deux ans après l’acquisition. Ces nouvelles modalités faisant passer le prix d’un F4 à 67 millions de centimes et celui d’un F3 à 52 millions.

L’Algérie a consacré jusqu’à aujourd’hui 63 milliards de dollars pour résoudre la crise du logement. A la fin de l’année 2012, le secteur du bâtiment avait déjà englouti 235 milliards de dinars, contre 425 milliards en 2013 et envisageait une prévision de 650 milliards dinars (environ 7 milliards de dollars) pour l’année en cours. Lire la suite

« »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Home Non classé Les clés des logements «avant le Ramadhan»
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair