formats

Les syndicats des transports insatisfaits

Publié le 03/02/2016, par dans Non classé.

Aucun délai n’est avancé concernant l’arrêté de mise en application de la nouvelle grille.
La proposition d’augmenter les tarifs ne satisfait guère les représentants des transporteurs. Le ministère de tutelle a proposé une augmentation ne dépassant pas les 10% de l’actuelle tarification. « Il faut dire que nous ne refusons pas ces augmentations. Mais nous estimons qu’elles ne sont pas satisfaisantes. Notre syndicat a proposé une augmentation d’au moins 5 DA par tranche de 0 à 5 km, 10 à 20 km et 20 à 30 km. Mais le ministère n’en a pas tenu compte dans sa dernière proposition», regrette Mohamed Belal de l’Union nationale des transporteurs (Unact), contacté par El Watan.

L’accord entériné à l’issue d’une rencontre organisée, mercredi dernier, entre le département de Boudjema Talai et des syndicats (transporteurs de voyageurs et marchandises, chauffeurs de taxi) concerne toutes les tarifications de transport par taxi individuel ou collectif et transport collectif interwilayas. Cependant, les négociateurs ne sont pas parvenus à un accord sur la tarification du transport urbain et suburbain, a indiqué un communiqué commun du ministère des Transports et les représentants des transporteurs.

Selon Saïd Boukerrou, secrétaire général adjoint de l’Union nationale des chauffeurs de taxi (Unact), le ministère des Transports n’a pas tenu compte des charges supportées par ses collègues : « Le ministère lie l’augmentation des tarifs au prix du carburant. Le chauffeur de taxi a aussi les charges de la pièce, de l’assurance… Donc ces augmentations doivent être revues. L’arrêté fixant les augmentations n’est pas publié. Une loi de finances complémentaire, prévue pour mars, devrait prendre tous ces aspects en charge.» M. Boukerrou affirme qu’une rencontre est prévue au ministère.

Aucun délai n’est avancé concernant l’arrêté mettant en application la nouvelle grille. « Il faut que le ministère des Transports l’adopte d’abord. La décision sera alors transmise aux directions des transports pour les faire appliquer par les transporteurs», précise M. Belal. Sans attendre la décision, des augmentations sont déjà effectives sur plusieurs lignes, le prix de base étant de 20 DA entre deux arrêts. Les syndicats des chauffeurs de taxi ont décidé de « réajuster» les tarifs en se référant à l’arrêté interministériel n°2503 du 29 décembre 2012.

Le ministère des Transports a proposé d’améliorer les conditions d’exercice de l’activité et d’accompagner cette catégorie pour la concrétisation de ses revendications liées à la réduction des impôts forfaitaires et autres avantages. « Le ministère a évoqué, lors de nos rencontres, la mise en place d’avantages fiscaux au profit des transporteurs. Mais cette proposition n’est pas applicable dans l’immédiat. Elle doit être soumise au ministère des Finances», signale M. Belal. Lire la suite

« »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Home Non classé Les syndicats des transports insatisfaits
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair