formats

Mise en application le 24 avril

Publié le 07/02/2016, par dans Non classé.

A l’issue de la réunion du comité des experts chargé de la vaccination tenue fin janvier, la direction générale de la prévention au ministère de la Santé a validé la mise en application du nouveau calendrier vaccinal.
Il sera appliqué dans sa globalité dès avril prochain, plus précisément le 24. « Cette application coïncidera avec un événement sanitaire important qui est la semaine mondiale de la vaccination. Ce calendrier va donc entrer en vigueur à partir de cette date avec l’introduction des nouveaux vaccins tels que le ROR et l’antipneumococcique», nous a confié le professeur Mesbah, directeur général de la prévention, en marge du Salon national de l’information sur le cancer.

Il a précisé que « tous les enfants nés au-delà de cette date seront concernés par les nouveaux vaccins introduits dans le calendrier vaccinal et ce, selon les séquences fixées à savoir à 2 mois, 4 mois, 6 mois et ainsi de suite».
Une campagne d’information et de mobilisation sera justement lancée à travers les médias afin de sensibiliser les parents sur la nouveauté que porte ce programme. « C’est pourquoi nous avons choisi la date du 24 avril, pour une mobilisation maximale des professionnels de la santé et surtout une mobilisation sociale qui vise notamment les parents», a ajouté M. Mesbah.

Des dispositions, poursuit le directeur de la prévention, ont été prises afin de s’approvisionner en quantités suffisantes, qui seront disponibles d’ici là pour lancer cette nouvelle campagne de vaccination. « C’est la même démarche que nous avons adoptée pour l’introduction et la mise en œuvre de la campagne de vaccination le 15 décembre 2015 avec le vaccin antipoliomyélite sous forme injectable», a-t-il assuré.

L’introduction de ce vaccin injectable s’inscrit dans le cadre de l’assaut final contre la poliomyélite, une exigence faite par l’OMS à tous les pays membres afin d’introduire ce vaccin avant la fin de l’année 2015, a expliqué le Pr Mesbah.

C’est aussi une condition, a-t-il ajouté, pour atteindre un des Objectifs du Millénaire (OMD) fixés par l’OMS, dont la réduction de la mortalité infantile par la vaccination et la lutte contre les maladies transmissibles. Ce qui est également appliqué pour la vaccination antipneumococcique en raison de son poids sur la morbidité, les handicaps et la mortalité post-néonatale, les infections comme la méningite et la pneumonie, a expliqué le Pr Mesbah. « Un défi pour le ministère de la Santé, qui s’inscrit dans une démarche globale et en optant pour une actualisation optimale du programme élargi de vaccination,
selon les recommandations de l’OMS», a-t-il indiqué. Lire la suite

« »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Home Non classé Mise en application le 24 avril
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair