formats

Moussa Touati : Nous sommes des « indigènes » !

Publié le 20/02/2016, par dans Non classé.

La maison de jeunes de Chebli (W. de Blida) a abrité, ce samedi matin, une réunion des militants du FNA (Front National Algérien) dont le slogan est  » Pour la Justice et l’Equité », animée par le président de ce parti politique, Moussa Touati, à l’occasion de la journée du chahid.

 » C’est moi qui ai proclamé la journée du chahid, je veux des Algériens devant moi ! » a-t-il lancé devant un public acquis venu, nombreux, l’écouter.  » Le chahid n’est pas mort pour que d’autres dont le passé est douteux puissent en profiter ». Sur le même plan historique et révolutionnaire, il remet en question la célébration du 5 juillet.  » Les colons célébraient le 5 juillet (1830) en fanfare, nous faisons de même, aujourd’hui. Nous devons, pour changer, fêter le 19 mars (1962), le jour de la victoire ! »

Abordant de la situation économique du pays, il questionne le public :  » combien y a-t-il de mendiants en Algérie ? Quelqu’un qui perçoit un salaire de 18.000 Da est aussi un mendiant ! Ceux qui nous gouvernent et qui ont des châteaux et des comptes en banque en France doivent commencer par eux-mêmes cette austérité qu’ils nous proposent comme seule alternative ! Nous sommes des  » indigènes » dans notre pays ! »

Des phrases-slogans qui ont enflammé la salle

 » L’argent du pays, vous l’avez pris, l’eau, vous l’avez polluée, le peuple, vous l’avez asservi ! Arrêtez votre béton qui détruit la Mitidja. Laissez le pays dans l’état où vous l’avez mis et partez ! Nous allons retrousser les manches et le relever, sans vous ! »

Questionné sur la situation sécuritaire dans la région, il affirme :  » les frontières de l’est, de l’ouest et du sud, c’est le peuple qui les gardera et qui les défendra ; celles du côté de la mer, c’est ceux de l’autre rive de la Méditerranée qui les  » protègent » ! C’est par là que nos gouvernants ont laissé entrer le danger. »

Moussa Touati sait manier le verbe. Il sait parler le langage des foules. Son cheval de bataille est le départ de ceux qui nous gouvernent, ceux qui, selon lui, ont appauvri le pays et anéanti cette confiance qui devrait régner entre le peuple et ceux qui le dirigent. Son programme ? Mettre à la tête du pays ceux qui aiment vraiment l’Algérie, et pas uniquement ses richesses.
Lire la suite

« »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Home Non classé Moussa Touati : Nous sommes des « indigènes » !
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair