formats

On vous le dit

Publié le 09/08/2016, par dans Non classé.

Une rixe entre deux jeunes tourne au drame aux Issers

La localité de Laâbid, dans la commune des Issers (30 km à l’est de Boumerdès), a été secouée, avant-hier, par le meurtre d’un jeune de 23 ans. La victime, J. Mehdi, a été tuée à coups de couteau par son voisin suite à une altercation en marge d’une fête de mariage, précisent des habitants de la localité. Le défunt a été inhumé hier en présence d’une foule immense au cimetière du village. Le meurtrier a été arrêté peu après le drame par les services de sécurité, a-t-on précisé.

6 quintaux d’or brut saisis par la Douane…

Les services de la direction régionale des Douanes de Tamanrasset ont opéré une importante saisie d’or brut. D’une source sécuritaire, nous avons appris dimanche que l’opération, rendue possible grâce aux renseignements fournis aux agents douaniers faisant état d’une quantité de minerai destinée à être acheminée hors de nos frontières à bord d’un véhicule 4×4, a été réalisée à 170 km au nord-ouest de la frontière algéro-nigérienne. La souricière tendue a ainsi débouché sur la saisie de 6 quintaux de ce métal jaune extrait des zones aurifères exploitées illicitement par des trafiquants de tout poil. Notre source précise que les personnes impliquées dans cette affaire ont réussi à prendre la clé des champs et s’éclipser à la faveur de l’immensité désertique. Une enquête a été ouverte en coordination avec les services compétents pour les identifier.

… et plusieurs litres de carburant saisis à Tamanrasset

Une quantité de 380 l de carburants destinés à la contrebande a été récupérée par les services de la police judiciaire de la wilaya de Tamanrasset, a-t-on appris, vendredi, auprès de la cellule de communication de la sûreté de wilaya. Le carburant saisi a été entreposé dans une cache rocheuse à la sortie de la ville où on a découvert trois jerrycans de 60 litres ainsi qu’un fût de 200 l, remplis de fuel. Une enquête a été ouverte pour connaître les tenants et aboutissants de l’affaire à même d’identifier les personnes impliquées, précise-t-on de même source. Par ailleurs, les services de la deuxième sûreté urbaine de la ville ont, de leur côté, déjoué une tentative de vol d’un magasin dans laquelle est impliqué un jeune âgé d’un peu plus de 25 ans. Le mis en cause a été pris la main dans le sac suite à une patrouille de police effectuée dans le quartier Sersouf. Selon la même source, le malfrat a été appréhendé en possession d’une arme prohibée. Présenté devant le parquet de Tamanrasset, le prévenu a été placé sous mandat de dépôt en attendant sa comparution devant le juge.

Bataille rangée entre délinquants à Tiaret

Les habitants des hauteurs de la ville de Tiaret, notamment ceux de la cité des Frères Besseghier, plus connue sous le nom de « Lombard», ont vécu, avant-hier en soirée, des moments de grosses frayeurs depuis qu’une bataille rangée à l’aide de couteaux, sabres et pierres a mis aux prises deux bandes rivales. Les riverains ont passé des heures durant cloîtrés chez eux de peur d’être atteints par ces projectiles que se lançaient les protagonistes, dont trois personnes nouvellement élargies dans le cadre de la grâce présidentielle. Même l’intervention des policiers n’a pas eu d’effet immédiat sur ces voyous qui continuent de semer la violence et la peur en cet été caniculaire où prendre l’air frais le soir est devenu presque une seconde nature. Le calme n’est d’ailleurs revenu qu’après que les groupes d’intervention de la police ont utilisé les gros moyens, dont du gaz lacrymogène pour dissuader les plus récalcitrants et arrêter certains des belligérants.

Un scientifique iranien exécuté pour espionnage au profit des Etats-Unis

Un scientifique nucléaire iranien a été exécuté en Iran pour espionnage au profit des Etats-Unis, plus de cinq ans après avoir été au cœur d’une affaire rocambolesque impliquant des accusations d’enlèvement par la CIA. L’Iran considère toujours les Etats-Unis comme son principal « ennemi», et le guide suprême Ali Khamenei répète qu’il ne faudrait pas leur faire « confiance», malgré le rapprochement opéré à la faveur d’un accord en 2015 sur le programme nucléaire controversé iranien.

L’exécution de Shahram Amiri, 39 ans, dont on était sans nouvelles depuis 2010, a été annoncée dimanche par le porte-parole de la justice iranienne, Gholamhossein Mohseni-Ejeie, lors d’une conférence de presse. « Cette personne avait accès aux informations secrètes et même top secret du régime et s’était mise en relation avec notre principal ennemi, le grand Satan, les Etats-Unis.» Lire la suite

« »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Home Non classé On vous le dit
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair