formats

On vous le dit

Publié le 07/02/2016, par dans Non classé.

Une jeune fille séquestrée sauvée à Blida

Les gendarmes de la brigade de Bouarfa (Blida) ont présenté devant le procureur de la République près le tribunal de Blida le repris de justice D. K., âgé de 33 ans, résidant à la cité des 142 Logements de Blida, pour « détention et consommation de stupéfiants», « séquestration» et « coups et blessures volontaires» dont a été victime une jeune fille de 23 ans, demeurant à Médéa. Il a été placé sous contrôle judiciaire. Le groupement de la Gendarmerie nationale de Blida a reçu un appel de détresse sur le numéro vert 1055, qui a déclaré avoir été séquestrée par le repris de justice à l’intérieur d’un appartement du chantier du nouveau CFPA, à la cité Driouche, commune de Bouarfa. Alertés, les gendarmes de la-brigade territoriale se sont déplacés sur les lieux, où ils ont interpellé l’auteur présumé en possession de 0,5 g de kif traité et ils ont libéré la victime. A 17h, au centre-ville de Bouarfa, le mis en cause l’avait embarquée de force à bord de son véhicule, pour ensuite la conduire vers l’endroit indiqué où il l’a rouée de coups de poing avant d’abuser d’elle et de la séquestrer.

74 500 visiteurs à l’ouverture du Park Mall de Sétif

Réalisé par le groupe Khenfri, une entreprise du secteur privé, très dynamique des Hauts-Plateaux sétifiens, le Park Mall a ouvert ses portes au public dans l’après-midi de vendredi dernier. Pour son baptême du feu, le plus grand centre commercial du pays a battu un premier record, puisque 74 500 visiteurs ont fait le déplacement de Constantine, Annaba, Béjaïa, M’sila, Bordj Bou Arréridj, Batna, Mila, Biskra, Alger et Blida. Dire que l’hypermarché et la moitié des 95 enseignes de ce mégaprojet n’ont pas encore ouvert leurs portes aux visiteurs, singulièrement les familles qui ont passé de bons moments du côté de la patinoire et des manèges dernier cri. Pour le grand bonheur des milliers de visiteurs qui ont égayé la ville de Aïn Fouara, le centre est resté ouvert jusqu’à minuit, une première à Sétif, la ville carrefour.

25 ans à l’intérieur d’une carcasse de voiture

Bendhif Lakhdar, un citoyen de la ville de Mahdia, 50 km à l’est de Tiaret, âgé de 62 ans, vit depuis 25 années à l’intérieur d’une carcasse de voiture sans que son cas n’émeuve personne, encore moins les élus de l’APC. Si Lakhdar, qui n’a plus aucun contact avec les siens depuis le décès de sa mère en 1996, vit dans la carcasse d’une vieille Fiat Fiorino et subsiste grâce aux courses qu’il effectue avec sa charrette que tire un baudet quand sa santé le lui permet. Sa déplorable situation sociale n’a pour l’heure suscité aucune compassion, alors qu’il a assisté, impuissant, au relogement de certains de ses concitoyens. De santé fragile, il a été à plusieurs reprises évacué vers l’hôpital. Plus grave, des malfrats ont été jusqu’à lui subtiliser ses effets personnels, dont la bonbonne de gaz butane qui lui est indispensable pour se chauffer et préparer ses repas.

13 morts et plusieurs personnes piégées dans les décombres après un séisme à Taïwan

Au moins 13 personnes ont été tuées dans le séisme qui a frappé hier le sud de Taïwan, ont annoncé les secours qui continuent de fouiller les décombres où des gens seraient encore pris au piège, selon un nouveau bilan annoncé par des médias. Un précédent bilan a fait état de onze morts et 400 blessés. La puissante secousse a frappé le sud de l’île samedi vers 4h locales (20h GMT vendredi), provoquant, selon des responsables, l’effondrement de quatre immeubles d’un même ensemble dans la ville de Tainan. Le bilan s’est progressivement alourdi samedi après-midi. Onze personnes ont été retrouvées sans vie dans les décombres, dont un nourrisson de 10 jours et deux autres enfants, ont annoncé les pompiers.

Deux autres personnes ont trouvé la mort dans d’autres endroits de la ville, victimes de chutes de débris, selon les pompiers. Au moins 800 militaires ont été mobilisés pour aider les secouristes qui fouillaient notamment dans les décombres d’un immeuble de 16 étages. Un haut responsable de l’armée a estimé qu’il y avait une vingtaine de personnes toujours prisonnières de l’amas de béton. Le Premier ministre Chang San-cheng s’est rendu sur place. La Chine, avec laquelle Taïwan entretient des relations compliquées, a proposé son aide, selon l’agence de presse officielle Chine nouvelle. Lire la suite

« »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Home Non classé On vous le dit
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair