formats

Revendications Sociales : Du rififi au CTTP

Publié le 11/02/2016, par dans Non classé.

Les travailleurs de l’organisme national du Contrôle technique des travaux publics (CTTP) entameront, dimanche prochain, une grève générale illimitée, a annoncé le syndicat de cette entreprise qui dépend du ministère des Travaux publics.
Dans une correspondance adressée à la direction de l’établissement, les travailleurs demandent notamment la révision de la convention collective, les augmentations salariales et le versement de la prime de rendement collectif. « Nous n’avons pas reçu de prime depuis 2014», a indiqué Azeddine Chahboub, secrétaire général de la section syndicale du CTTP. Les revendications des salariés ne se limitent pas à ce point. Ils déplorent la situation de « dégradation» dans laquelle se trouve l’établissement public. Ils demandent également plus de moyens matériels pour pouvoir exercer leur travail.

Comme seule réponse aux doléances des salariés, la direction s’est cachée derrière une instruction du Premier ministre qui demande la rationalisation des dépenses. Pis encore, la direction avance qu’elle n’a pas suffisamment de moyens pour faire face au fonctionnement de l’établissement. Le CTTP est un laboratoire chargé de contrôler la qualité des infrastructures dépendant du ministère des Travaux publics. Il compte, en plus de la direction générale, trois directions régionales (Centre, Est et Ouest) pour un ensemble de 600 salariés, dont des ingénieurs et techniciens.

Contacté, le directeur général, Abdelkader Faham, s’est dit étonné de la manière avec laquelle agit le syndicat. « Je ne comprends pas les motivations de ces gens-là», a-t-il dit. Il avance que les « primes ont été versées en janvier». Plus que cela, le directeur déclare avec insistance avoir « invité à plusieurs reprises» les représentants du syndicat. « En dehors du dialogue, je ne vois aucune autre solution», s’est désolé le responsable qui a estimé que « faire du chantage n’est pas la meilleure manière» pour régler les problèmes. « L’intérêt de l’entreprise ne doit pas se confondre avec des intérêts personnels», a avancé M. Faham. En attendant, les deux parties semblent vouloir communiquer. Mais le courant ne passe visiblement pas. Lire la suite

« »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Home Non classé Revendications Sociales : Du rififi au CTTP
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair