formats

RSF demande son acquittement

Publié le 22/02/2016, par dans Non classé.

L’ONG Reporters sans frontières (RSF) réclame l’acquittement du journaliste Mohamed Chergui, poursuivi par le quotidien arabophone public El Djoumhouria, pour « blasphème».
« Condamné pour “blasphème” en première instance suite à la plainte déposée par le journal El Djoumhouria auquel il collaborait, le journaliste Mohamed Chergui devra comparaître aujourd’hui devant la cour d’appel d’Oran. Reporters sans frontières appelle à la relaxe en appel du journaliste», explique RSF dans un communiqué rendu public hier. Le journaliste, rappelle l’ONG, a été condamné, en novembre 2015, pour la publication de l’article d’un chercheur européen sur le Coran.

« La sentence, une année de prison avec sursis et 200 000 DA d’amende, avait été prononcée par le tribunal de première instance d’Oran après qu’un premier jugement eut été rendu en l’absence du journaliste en février 2015. RSF avait dénoncé la tenue de ce procès», souligne l’ONG. Pour appuyer sa demande de relaxe, RSF cite les dispositions du droit international et celles contenues dans la législation algérienne, notamment la nouvelle Constitution.

« Selon le Pacte relatif aux droits civils et politiques, les lois sur le blasphème sont prohibées, sauf si elles constituent “une incitation à la discrimination, à l’hostilité ou à la violence”, ce qui n’est aucunement le cas dans cette affaire. En outre, les nouvelles dispositions constitutionnelles algériennes, votées le 7 février 2016, prévoient explicitement l’annulation de toute peine privative de liberté à l’encontre des journalistes», ajoute le communiqué. Lire la suite

« »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Home Non classé RSF demande son acquittement
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair