formats

Saïd Chibane : «Aït Ahmed a été fidèle à son serment»

Publié le 08/02/2016, par dans Non classé.

Son ami et compagnon de lycée, Saïd Chibane, prend la parole pour témoigner de la fidélité de Si l’Hocine au serment donné lors de son adhésion au PPA, un certain 19 mai 1945, de vouer sa vie à l’Algérie. « J’ai été témoin ce jour là et j’ai tenu à dire, le jour du recueillement sur sa dépouille au siège du FFS, qu’il a bien tenu parole et a été fidèle à son serment de sacrifier sa vie pour libérer le pays et le peuple.»

Un témoignage qu’il avait été empêché de faire lors du procès de Hocine Aït Ahmed, en 1965. « Imaginez, dit-il, un jeune de 19 ans qui s’apprêtait à passer le bac, choisir de s’engager dans le combat pour la libération du pays…» Saïd Chibane souligne non seulement l’engagement militant d’Aït Ahmed, mais aussi sa sagesse et sa vision lucide et intelligente sur les événements.

Une intelligence qui lui permit de déjouer bien des complots et manœuvres, dont la crise berbériste. « Grâce à son intelligence et sa formation, il a su notamment éviter à l’Algérie une catastrophe en juillet 1963. Il a pu convaincre Mohand Oulhadj de mettre fin à la tentative de soulèvement avec l’UDS de Krim Belkacem. Grâce à cette intervention, le FFS a vu le jour en septembre 1963. Il en fit un parti-école politique, une ‘sadaka djariya’ ou don perpétuel qui, selon la tradition, survivra à sa mort.» Lire la suite

« »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Home Non classé Saïd Chibane : «Aït Ahmed a été fidèle à son serment»
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair