formats

TR de Batna: "Wassekh com", une nouvelle production qui régale le public

Publié le 29/04/2019, par dans Non classé.
TR de Batna:

BATNA – La nouvelle pièce « Wassekh com », produite par le théâtre régional de Batna (TRB) et dont la générale a été présentée dimanche, a régalé le public de la capitale des Aurès.

Réalisée par Lahcène Chiba, cette pièce, un monodrame interprété par la comédienne Nawal Messaoudi se déroule dans un bain populaire et raconte l’histoire de la jeune « Hemama » qui travaille dans ce bain en aidant les femmes qui y viennent à se laver et se débarrasser de leurs impuretés.

Voyant souvent venir les futures mariées pour le cérémonial du hammam à la veille de leur mariage, Hemama rêve à l’instar de toute jeune fille de se marier et peu importe pour elle si elle sera la seconde et même la troisième épouse, l’essentiel pour elle était de quitter le ce lieu confiné dans la vapeur, en s’éloignant de toutes ses saletés (wassekh).

Le monodrame de 55 minutes se déroule au travers de la succession de personnages interprétés tout à tour par Nawal Messaoudi pour finir par faire découvrir au public qu’en fait toutes ses histoires n’étaient en fait que les hallucinations d’une pensionnaire d’un hôpital psychiatrique, Hemama qui a effectivement vécu et travaillé dans un hammam et y a perdu l’esprit.


Lire aussi:

BATNA – La nouvelle pièce « Wassekh com », produite par le théâtre régional de Batna (TRB) et dont la générale a été présentée dimanche, a régalé le public de la capitale des Aurès.

Réalisée par Lahcène Chiba, cette pièce, un monodrame interprété par la comédienne Nawal Messaoudi se déroule dans un bain populaire et raconte l’histoire de la jeune « Hemama » qui travaille dans ce bain en aidant les femmes qui y viennent à se laver et se débarrasser de leurs impuretés.

Voyant souvent venir les futures mariées pour le cérémonial du hammam à la veille de leur mariage, Hemama rêve à l’instar de toute jeune fille de se marier et peu importe pour elle si elle sera la seconde et même la troisième épouse, l’essentiel pour elle était de quitter le ce lieu confiné dans la vapeur, en s’éloignant de toutes ses saletés (wassekh).

Le monodrame de 55 minutes se déroule au travers de la succession de personnages interprétés tout à tour par Nawal Messaoudi pour finir par faire découvrir au public qu’en fait toutes ses histoires n’étaient en fait que les hallucinations d’une pensionnaire d’un hôpital psychiatrique, Hemama qui a effectivement vécu et travaillé dans un hammam et y a perdu l’esprit.


Lire aussi: Le court métrage « Je raconterai tout à dieu » primé à Madagascar


Au terme du spectacle durant lequel la comédienne a laissé, à un moment, paraitre un certain épuisement, Nawal Messaoudi a déclaré jouer un monodrame pour la première fois assurant qu’il lui a été ‘‘très rude » de focaliser seul et sans répit pendant près d’une heure l’attention des spectateurs.

Pour le dramaturge Mohamed Bouiche, la comédienne Nawal a réussi grâce à sa longue expérience de la scène à jouer avec talent les personnages divers de la pièce.

De son côté, le réalisateur Lahcène Chiba a relevé que l’utilisation des serviettes ont servi en guise de personnages permettant de sortir du style de la narration pour se rapprocher du dialogue.

Le même artiste a souligné que la pièce a constitué une opportunité pour des jeunes talents de se faire valoir, dont l’auteure de la pièce Soumia Bouneb et le musicien compositeur Abdelhak Abdennouri.

« Wassekh com », est la deuxième pièce du TRB de la saison 2019 après « Awhem El-ghaba » destinée aux enfants, a relevé le directeur du TRB Djamel Noui.

Au terme du spectacle, un débat avec l’assistance a été ouvert en vue de « favoriser le dialogue » entre les producteurs et les spectateurs dans une ambiance bon enfant.

Lire la suite

« »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Home Non classé TR de Batna: « Wassekh com », une nouvelle production qui régale le public
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair