formats

Vers l’augmentation des tarifs de l’eau ?

Publié le 05/02/2016, par dans Non classé.

Après l’électricité et le carburant, l’eau pourrait devenir le troisième produit de consommation à connaître des hausses de tarifs. Rien d’officiel pour le moment, mais le directeur général de l’Algérienne des eaux (ADE), Zidane Merah, a fait état hier de « sérieuses difficultés» sur le plan financier pour son entreprise, ouvrant la brèche à une révision possible des tarifs.
Selon lui, l’entreprise perd actuellement 30 DA par mètre cube d’eau distribué et cela ira en s’aggravant en raison des dernières hausses des prix de l’énergie. Zidane Merah a plaidé, selon le communiqué rendu public par l’entreprise et repris par l’APS, pour « un effort collectif» afin de permettre à l’ADE de s’en sortir. Il avait déjà évoqué la nécessité d’un réajustement des tarifs en janvier dernier, arguant du fait que seulement 42% de l’eau potable produite est facturée alors que les 58% restants sont répartis entre branchements illicites et perte de distributions.

Le manque à gagner en raison des subventions est considérable aussi bien pour le Trésor public que pour l’ADE. Le coût de production d’un mètre cube d’eau est estimé entre 60 et 80 DA, alors que l’Etat le cède au consommateur à 18 DA, selon certaines explications. Un soutien des prix qui serait à l’origine de pratiques de gaspillage. Les mêmes arguments ont été avancés, quand il s’est agit de revoir les prix de l’électricité et des carburants qui vont, à partir de cette année, peser plus lourdement sur le portefeuille des ménages.

La révision des tarifs de l’eau paraît inévitable, d’autant que sur le plan social, de nouvelles charges salariales vont venir alourdir les dépenses de l’entreprise. En effet, le responsable de l’ADE a indiqué qu’un nouveau système de salaires devant toucher 68% des travailleurs avec effet rétroactif à partir de janvier sera appliqué dès ce mois-ci, dans le souci d’améliorer le niveau de vie des employés. Les unités de l’ADE pouvant assumer ces nouvelles charges salariales ont le feu vert pour les mettre en œuvre.

L’entreprise doit également composer avec des problèmes de gestion qui font que 8 milliards de dinars destinés aux équipements n’ont pas été utilisés. Mettre sur le tapis une hausse des tarifs de l’eau paraît opportune en cette période marquée par un débat de plus en plus décomplexé vis-à-vis de la révision du principe des subventions généralisées, porté notamment par le ministre des Finances, Abderrahmane Benkhalfa. L’idée est d’aller à terme vers des aides ciblées orientées davantage vers les couches sociales qui en ont le plus besoin. Une révision qui devrait, selon le ministre, intervenir au cours des deux ans à venir. Dans ces conditions, même une hausse du prix du pain n’est plus à écarter dans le moyen terme… Lire la suite

« »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Home Non classé Vers l’augmentation des tarifs de l’eau ?
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair